PARC NATIONAL DE BANFF

C’est souvent au Parc National de Banff que l’on pense lorsqu’on imagine les Rocheuses et à raison. Un ensemble de forêts, glaciers, sommets et lacs aux couleurs turquoises. Après l’étape à Yoho nous avons continué vers la toute petite ville de Lake Louise. Elle porte le nom de son attraction phare, le lac Louise qui lui même a été nommé en l’honneur d’une des filles de la reine Victoria. C’est le site le plus visité du Parc de Banff et même des Rocheuses. Nous avons d’abord essayé de nous rendre au lac Moraine mais les places étant limitées nous nous sommes fait refuser l’entrée deux fois. Je n’ose donc pas imaginer ce que ça doit être en tant normal, hors covid. Ça a ainsi été pour nous l’occasion de nous arrêter au lac Louise pour profiter du décors de carte postale le temps d’un pique-nique.

Après un troisième essai, on nous a enfin autorisé l’accès au lac Moraine. C’est juste magnifique, un arrêt à louper sous aucun prétexte. C’est le lac que nous avons préféré de tout le voyage. Sa couleur d’un bleu profond et la vue qu’il offre sur la vallée des dix pics nous a laissé sans voix. C’est sur le court sentier du Rockpile Trail qu’on surplombe le lac pour la plus belle représentation. On a également pu parcourir le lac avec nos petits bateaux à se partager à quatre, tout en faisant attention à ne pas tomber dans l’eau qui nous mettrait en hypothermie en quelques minutes seulement. Un mix entre navigation sommaire et promenade piétonne le long du lac.

Le lendemain nous nous sommes lancés vers le lac Louise pour une journée complète de randonnée. Le site habituellement plein de monde est pour nous plutôt calme. On se dirige ver le Big Beehive Trail, le sentier le plus populaire. On monte de plus en plus jusqu’à arriver au lac Mirror puis le lac Agnes où un mignon petit chalet qui fait office de salon de thé permet de faire une pause bien méritée. On continu ensuite vers le belvédère qui offre un panorama sublime sur le lac Louise et son hotel Fairmont qui malheureusement gâche un peu ce décors enchanteur. On enchaine ensuite sur le sentier des Six Glaciers qui permet de se rapprocher au plus près du glacier Victoria et des pics qui l’entourent. Au bout on trouve un autre petit chalet où de petites bêtes viennent se régaler des miettes laissées par les voyageurs. On peut aussi y entendre les morceaux de glace se décrocher de leur base pour s’écraser au sol, une expérience très impressionnante. En continuant un peu plus loin, on trouve un autre sentier qui emmène au pied du col Abbot pour une vue spectaculaire sur les crevasses du glacier. Une balade qui en tout fait une vingtaine de kilomètres mais dont les efforts sont largement récompensés.

On emprunte ensuite l’Icefields Parkway, la route qui se dirige vers Jasper pour se rapprocher au plus près des sommets enneigés des montagnes. Un des plus beaux et spectaculaires itinéraires du monde qui offre un spectacle à couper le souffle tout du long. On s’arrête à de nombreux points de vue pour en profiter un maximum. Malheureusement le lac Peyto n’était pas accessible au moment où nous y étions. Grande déception car il parait que ce lac est sublime mais on a pu profiter du lac Bow et du Mistaya Canyon dont l’écoulement de l’eau à donner une forme particulière à la roche qui rappelle des marmites géantes. L’eau qui se projette sur les parois vient former de mignons petits arc-en-ciels.

On atteint ensuite l’imposant Glacier Athabasca qui part du Colombia Icefield. On peut s’en rapprocher à pied en empruntant le Forefield Trail puis le Toe of the Athabasca Glacier Trail. On se rend compte de la fonte très rapide du glacier. Il a deja perdu la moitié de son volume initial et perd aujourd’hui en moyenne 5 mètres par an. La fonte de sa glace approvisionne des rivières qui se déversent dans trois océans différents, l’océan Atlantique, Arctique et Pacifique. Il y a également des bus spéciaux qui permettent de monter sur les champs de glace. On le déconseille fortement, le lendemain du jour où nous y étions un accident a eu lieu avec un de ces camions coutant la vie à plusieurs personnes.

Après quelques jours à Jasper, nous avons repris la route, à deux cette fois, pour rejoindre la ville de Banff. Nous avons emprunté, le Bow Valley Parkway entre Lake Louise et Banff, une route au coeur de la nature et plus calme que la principale. Elle offre également de très beaux points de vue sur la vallée où l’on a la chance d’observer des marmottes surveiller leur terrier. La ville de Banff n’est pas si désagréable que ce l’on nous en avait dit, touristique certes mais dans un cadre magique. Après s’être un peu baladé dans la ville et ses alentours, notamment jusqu’au point de vue des chutes de Bow, nous sommes partis en direction du Sundance Canyon Trail. La vue sur la rivière Bow d’un bleu acier est sublime. On continu ainsi jusqu’à atteindre le canyon d’où une cascades se jette. Pour finir la journée, nous sommes allés nous rafraîchir au Johnson Lake, point de rassemblement de beaucoup de familles.

Où boire une verre dans le Parc National de Banff?

Dans la ville de Banff, on a pu tester la Banff Ave Brewing Co sur l’artère principale qui propose de bonnes bières brassées sur place.

Où manger dans le Parc National de Banff?

Gros coup de coeur pour le Lake Agnes Teahouse, le chalet montagnard où nous nous sommes arrêtés lors de notre randonnée à lac Louise. On y trouve sandwichs, soupes et pain maison que l’on vient accompagner de thés infusés dans l’eau provenant du lac. On en a déjà parlé plusieurs fois notamment à Ottawa mais c’est toujours l’occasion de s’arrêter au BeaverTails pour manger une bonne queue de Castor accompagné d’une glace ou non.

Où dormir dans le Parc National de Banff?

Le parc étant très grand, si on veut profiter un maximum il faut faire plusieurs étapes. À Lake Louise, nous nous sommes installés au Lake Louise Tent Campground parfaitement placé près de la rivière entre ville et nature. Le camping est entièrement électrifié car les ours sont très présents dans cette partie du parc. Au glacier Athabasca, on s’est arrêtés au superbe Glacier View Lodge. L’hotel offre une vue sublime sur le glacier notamment au coucher du soleil. On découvre son hall au décors scandinave où l’on sert un petit apéro aux nouveaux arrivants. Les chambres sont très confortables et l’on peut enfin profiter d’une nuit au chaud et d’une vraie douche. Proche de la ville de Banff, nous étions au Tunnel Moutain Campground, le plus grand camping de la ville. Il n’est pas aussi désagréable que ce l’on pourrait penser surtout si on se met à une des extrémités.

N’hésitez pas à aimer, commenter et suivre la suite de notre voyage au Canada

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :