HOLBOX

Petite île des Caraïbes, elle abrite la réserve naturelle de Yum Balam. Ainsi lors de notre arrivé en ferry on a pu apercevoir de nombreux oiseaux. Nous avions entendu que du bien sur cette destination dite calme et éloignée du tourisme à outrance. Pourtant nous avons été un peu déçu, l’île est entrain de se développer à grand pas, les constructions fleurissent à chaque coin de rue. Les ordures et les voiturettes de golf envahissent le petit centre ville. Ce n’est qu’une fois sortie de la civilisation que l’on découvre toute la beauté de l’île.

Notamment à Punta Coco, petit paradis perdu. Après beaucoup de marche, on longe une grande plage arborée où des hamacs sont accrochés dans l’eau. Au bout de la plage on arrive dans un endroit magique mi-lagune mi-océan où l’on se sent seul au monde. Ici pas de vagues seulement le vent qui souffle sur les arbres. Le calme est si reposant et on observe la danse des oiseaux au dessus de nos têtes.

Cette partie de l’ile est malheureusement infestée de moustiques en fin de journée. Cela aura même valu à Antoine, le Dengue dans les jours à suivre. Avec des amis rencontrés en chemin, nous nous sommes arrêtés contempler le coucher de soleil, notre premier coucher mexicain. Une bière à la main et les pieds dans l’eau pour profiter du spectacle. Un héron est aussi venu apprécié la vue. L’ile regorge de différentes espèces d’oiseaux.

Le lendemain nous sommes partis en expédition dans le but d’apercevoir les fameux flamands roses.  Nous nous sommes dirigés vers Punta Mosquito à l’est de l’île. Lorsque la marée est basse un immense banc de sable se dessine dans la mer et ainsi on peut marcher entouré d’eau. Dans le sable on trouve d’immenses coquillages où des crustacés ont trouvé refuge et dont les mouettes viennent se nourrir.

Après une heure de marche les pieds dans l’eau on arrive enfin à la pointe. L’instant est magique, en avançant de petites taches roses se dessinent dans l’eau. On se retrouve face à un groupe de flamands roses, ils sont si élégants. Nous avons décidé de nous poser à cet endroit pour prendre notre pique-nic et profiter de la vue. C’était la première fois que nous pouvions voir des flamands dans leur milieu naturel.

Sur le retour, avec la marée haute nous avons pu voir de nombreuses raies venues nager à nos pieds. La longue marche est bien plus fatigante avec l’eau qui remonte au dessus de nos genoux. Le chemin jusqu’à Punta Mosquito peut également se faire à pied mais mieux vaut être prudent car des crocodiles se cachent dans la mangrove qui vient se jeter dans la mer.

Ou manger et dormir à Holbox?

Holbox est une destination très chère, surtout pour le logement. Cependant, on peut trouver de petites adresses pas trop onéreuses comme Taco Queto. Petit restaurant qui propose de super bons tacos al pastor et à l’arrachera, la bavette de boeuf. Pour dormir nous avons trouvé un Airbnb, Casa Daniela. Elle propose une chambre partagée mais nous l’avons eu que pour nous. La maman de Daniela est très accueillante et prépare de super petit déjeuner.

 

N’hésitez pas à aimer, commenter et suivre la suite de notre voyage au Mexique.

 

 

Un commentaire sur “HOLBOX

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :